Intervenants extérieurs

La journée des intervenants extérieurs – Classes de 4ème

Comme chaque année, nos élèves de 4è ont eu la chance d’accueillir à l’Assomption des intervenants venus d’horizons différents pour échanger avec eux sur des thèmes inhabituels.

Spiritualité, addictions, éducation affective… entre autres… autant de sujets de réflexion à mener avec des « spécialistes » qui se prêtent au jeu de la confrontation, de la prévention, ou du questionnement de ces jeunes.

Comme toujours, les exposés sont riches et vont droit au but. Sans répondre à la place des élèves, les éducateurs proposent des pistes, abordent des questions et des enjeux propres à chaque domaine. Les témoignages rapportent parfois des expériences personnelles, des rencontres, des situations particulières… Il s’agit en effet d’être dans du concret, dans la « vraie » vie.

Ici, on parle d’une addiction à l’alcool ; on prend conscience que la consommation des drogues détruit non seulement le corps mais toute la vie.

Là, on évoque le spiritisme. Les élèves s’entendent redire qu’en tant qu’être humain, ils portent en eux, au regard de l’Église, quelque chose de sacré.

Dans l’atelier de l’éducation affective, le mot « aimer » est décliné sur plusieurs tons : il faut savoir de quoi on parle.

Autant de pistes qui invitent ces jeunes à réfléchir à la responsabilité qui est la leur dans la construction de leur vie. Il ne s’agit pas de tout dire mais de prendre conscience des enjeux d’un cheminement personnel qui demandera progressivement à poser des choix.

Cette journée n’est évidemment qu’une étape sur le parcours de chacun. Un temps qui montre qu’il y a quelque chose à voir, à comprendre, à approfondir.

Chaque année, les élèves n’hésitent pas à confier combien telle ou telle intervention les a touchés et les a éclairés. Ils apprécient ce temps de « partage »: « Entendre un vrai témoignage de quelqu’un qui est devant vous, c’est marquant ». Nous souhaitons à chacun de garder de cette journée telle ou telle remarque, telle ou telle réflexion sur laquelle, le moment venu, il pourra s’appuyer et aller plus loin.